Imrestor, face aux risques de mammites cliniques* du 1er mois de lactation

  • la 1ère et la seule cytokine immuno-modulatrice bovine
  • Un mode d’action unique qui augmente l’activité et le nombre des neutrophiles en peripartum
  • Une seringue prête à l’emploi, sur prescription vétérinaire.

 

* La mammite clinique était identifiée comme un changement dans l’apparence du lait ou du quartier ou à la fois du lait et du quartier.

 

Imrestor 15 mg solution injectable pour bovins. Espèces cibles : Bovins (vaches laitières et génisses). Composition qualitative et quantitative en principes actifs : Pegbovigrastim (facteur de stimulation pégylé des colonies de granulocytes bovins [PEG bG-CSF]) : 15 mg. Régime de prescription et de délivrance : Usage vétérinaire. A ne délivrer que sur ordonnance. Indications thérapeutiques : Dans le cadre du programme de gestion de troupeau de vaches laitières, aide à la réduction du risque de mammite clinique chez les vaches laitières et les génisses périparturientes pendant les 30 jours qui suivent le vêlage. Contre-indications thérapeutiques : Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients. Effets indésirables : Lors des études cliniques, des réactions anaphylactiques non typiques ont été observées de façon peu fréquente. Les vaches présentaient un gonflement des muqueuses (notamment au niveau de la vulve et des paupières), des réactions cutanées, une fréquence respiratoire et une salivation accrues. Dans de rares cas, l’animal peut s’effondrer. Ces signes cliniques apparaissent habituellement entre 30 minutes et 2 heures après la première dose et se résolvent dans les 2 heures. Un traitement symptomatique peut être nécessaire ; L’administration sous-cutanée du produit peut induire localement un gonflement transitoire au niveau du site d’injection ainsi que des réactions inflammatoires qui se résolvent dans les 14 jours après le traitement ; La fréquence des effets indésirables est définie en utilisant la convention suivante : très fréquent (effet(s) indésirable(s) chez plus d’1 animal sur 10 au cours d’un traitement)/fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 100)/peu fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 1 000)/rare (entre 1 et 10 animaux sur 10 000)/très rare (moins d’un animal sur 10 000, y compris les cas isolés). Temps d’attente : Viandes et abats : zéro jour ; Lait : zéro jour.

 

FRDRYIRS00048 - Avril 2017 - Elanco France SAS au capital de 1.708.200 euros – RCS 417 350 386 Nanterre
24, boulevard Vital Bouhot, CS 50004, 92521 Neuilly sur Seine Cedex.

 

Vulnérables en peripartum ?

Agissez sur l’immunité