Prise en charge des cas compliqués de fracture du bassin et indications du traitement chirurgical - Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022
Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022

Chirurgie

DOSSIER

Raymond PUJOL* (dipECVS)*, Céline MESPOULHÈS-RIVIÈRE** (PhD, dipECVS)**


** Clinique équine de Provence
**715 chemin des Fourches
***13760 Saint-Cannat
****** Centre hospitalier universitaire vétérinaire des équidés,
*****École nationale vétérinaire d'Alfort
******7 avenue du Général de Gaulle
*******94700 Maisons-Alfort

Sur le terrain, le praticien doit assurer une bonne analgésie et organiser le transport en clinique de façon adaptée. Une intervention chirurgicale est envisageable dans des cas spécifiques.

Les fractures du bassin sont variées et classées selon l’os atteint (tuber coxae, aile de l’ilium, corps de l’ilium, ischium, pubis ou acetabulum). Les signes cliniques des fractures du bassin peuvent être d’intensité marquée (boiterie sévère, décubitus, hémorragies, etc.), mais une amélioration clinique rapide est parfois observée. Il est donc recommandé de tenter un traitement et de ne pas prendre de décision hâtive d’euthanasie, en dehors des cas où la configuration de la fracture exclut toute cicatrisation possible (comminution sévère articulaire) ou ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr