Le platelet-rich plasma : les réponses - Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022
Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022

Médecine régénérative

CAHIER SCIENTIFIQUE

Jean-Michel VANDEWEERD * *, Junyan LU* ** *** **, Wenying GAO*, **, ******


** Namur Rewsearch Institute for Life Sciences (Narilis)
**Université de Namur
***61 rue de Bruxelles
****5000 Namur (Belgique)
******* Clinical Medicine
******Shanghai University of Medicine and Health Sciences
********** Faculté de médecine vétérinaire
********Université de Liège (Belgique)

Bien que les preuves de l’efficacité ou de l’absence d’effet du PRP soient insuffisantes à l’heure actuelle, certaines publications apportent des informations utiles à la prise de décision en pratique.

Le platelet-rich plasma (PRP) est utilisé en médecine équine depuis une vingtaine d’années, surtout pour le traitement des atteintes articulaires, ligamentaires et tendineuses. Dans un article récent, nous avons montré que les synthèses sur le sujet tendent à conclure au manque de preuve scientifique de son efficacité [29]. Quel crédit donner dès lors aux publications ? Quelle information solide est-il possible d’y trouver pour répondre aux questions des praticiens ? Cet article va essayer de répondre à ces interrogations selon la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr