EOTRH : validation par histopathologie des lésions observées via l’inspection macroscopique, la radiologie et le microscanner - Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022
Pratique Vétérinaire Equine n° 0216 du 09/12/2022

Dentisterie

CAHIER SCIENTIFIQUE

Revue de presse

Knut NOTTROTT *, **


** Equine Dental Vet France
**63350 Saint-Laure
***** Université de Lyon, VetAgro Sup, campus universitaire de Lyon, Pôle équin,
****69280 Marcy-l’Étoile

RéférenceAlbers L, Bienert-Zeit A, Staszyk C. Equine incisor lesions: histologic confirmation of radiographic, macroscopic, and micro-computed tomographic findings. Vet. Sci. 2022;9(7):348.Le syndrome de résorption odontoclastique et d’hypercémentose (equine odontoclastic tooth resorption and hypercementosis, EOTRH), progressif et douloureux, atteint de façon prédominante les incisives et provoque la destruction des dents et des tissus parodontaux. Aucun traitement curatif n’existe et les soins palliatifs, comme le brossage des dents, l’irrigation orale, les modifications d’alimentation, le limage des exubérances des incisives, l’administration d’anti-inflammatoires et d’antibiotiques, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr