Pyomètre récidivant chez une comtoise : prise en charge sur le terrain au moyen d’un stent cervical - Pratique Vétérinaire Equine n° 0215 du 09/09/2022
Pratique Vétérinaire Equine n° 0215 du 09/09/2022

CAS CLINIQUE • REPRODUCTION

CAHIER SCIENTIFIQUE

Cas clinique

Marie DENYS 

Cabinet vétérinaire du Vallon465 route de la Merlanchonnière42740 Saint-Paul-en-Jarez

Des prises en charges variées sont décrites. En cas de récidive, des techniques peu invasives telles que la pose d’un stent cervical permettent d’éviter une lourde procédure comme l’hystérectomie.

Le pyomètre se définit comme l’accumulation progressive de matériel purulent dans l’utérus en présence d’un corps jaune actif et d’un col utérin généralement fermé. Cette définition est valable pour toutes les espèces, mais la prévalence et les facteurs de risque varient grandement, leur point commun étant l’imprégnation progestéronique qui favorise le développement de bactéries opportunistes.Chez la jument, les signes cliniques systémiques sont souvent absents ou frustes, comme chez la comtoise de ce cas, âgée de 13 ans, présentée pour des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr