Pratique Vétérinaire Equine n° 0213 du 11/03/2022

Cas clinique - Cancérologie

CAHIER SCIENTIFIQUE

Cas clinique

Éléonore THIÉRY*,Ilaria MARANO*,Marie Christine CADIERGUES***** ,Marie-Odile SEMIN****,David SAYAG***** ,Isabelle RAYMOND**********,Elodie LALLEMAND********


** Clinique équine, université de Toulouse, ENVT, Toulouse, France** Service de dermatologie, université de Toulouse, ENVT, Toulouse, France*** INIFINTy, Inserm, CNRS, UPS, université de Toulouse, Toulouse, France**** LabHPEC Laboratoire d’histopathologie expérimentale et comparée, université de Toulouse, ENVT, Toulouse, France***** ONCOnseil - Unité d’expertise en oncologie vétérinaire, Toulouse, France****** RESTORE, université de Toulouse, CNRS U-5070, EFS, ENVT, Inserm U1301 Toulouse, France******* InTheRes UMR1436, université de Toulouse, Inrae, ENVT, Toulouse, France
**Conflit d’intérêts : Aucun

Bien que la méthode d’immunothérapie employée doive encore faire ses preuves en termes d’efficacité chez le cheval, ce cas ouvre un débat intéressant sur les avenues thérapeutiques d’une affection difficile à traiter.

Le carcinome épidermoïde est l’une des formes cancéreuses les plus fréquentes dans l’espèce équine. Il représente la première cause de tumeur dans la région génitale chez l’étalon et la deuxième cause de tumeur muco-cutanée dans cette espèce [14, 22, 23]. Dans le cas présenté, l’animal a développé une forme multicentrique. Bien que décrite chez d’autres espèces animales telles que le chat ou l’homme, cette forme du carcinome épidermoïde est très rare chez les équidés [1, 3].Présentation du casUn cheval de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr