Pratique Vétérinaire Equine n° 0213 du 11/03/2022

Cas clinique court : Reproduction

CAHIER PRATIQUE

Cas clinique court

Charlotte DEGIEN


*Cabinet vétérinaire des Cigognes,rue de la Loire,44360 Cordemais
**Conflit d’intérêts : Aucun

La prise en charge d’une gestation à haut risque peut aboutir à une issue favorable pour la jument. Le recueil du consentement éclairé est toujours important, d’autant plus lorsque le propriétaire n’adhère pas à la démarche clinique recommandée.

Une jument multipare pur-sang arabe âgée de 11 ans, gestante de 273 jours, est présentée en consultation pour une baisse de forme et une distension abdominale anormale en forme de poire (photo 1). La jument a été saillie l’année précédente par un étalon arabe en monte en main. Le dernier poulain est né sans anomalie et n’a été sevré qu’à l’âge de 9 mois, soit 10 jours avant la consultation. La jument se déplace de moins en moins bien, avec une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr