Pratique Vétérinaire Equine n° 0213 du 11/03/2022

FICHE THÉRAPEUTIQUE

CAHIER PRATIQUE

Fiche thérapeutique

Aude FERRAN , Élodie LALLEMAND


*InTheRes UMR1436Inrae, ENV de Toulouse,23 chemin des Capelles,31300 Toulouse
**Conflit d’intérêts : Aucun
***Cette rubrique est réalisée en partenariat avec l'.

L’inhalation peut dans certains cas permettre un traitement local avec peu d’effets systémiques, mais le dépôt de molécules actives est probablement plus important dans les zones intactes que dans les zones lésées.

L’inhalation consiste à administrer des aérosols dans les voies respiratoires. L’objectif est d’obtenir localement des concentrations élevées, donc un effet thérapeutique sans engendrer d’effets indésirables systémiques. Cependant, le seul fait d’utiliser des inhalations ne garantit pas d’atteindre cet objectif de traitement local. L’efficacité dépend principalement du dépôt des molécules actives au sein de la zone lésée, ce qui n’est pas systématique après une inhalation. L’absence d’effets indésirables dépend de la dose délivrée et de la capacité des molécules à rester ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr