Pratique Vétérinaire Equine n° 210 du 01/04/2021

BIEN-ÊTRE

Cahier scientifique

Article original

Sophie Vuillemin*, Hélène Roche**, Marie Delerue***, Aude Caussarieu****


*Association pour
le développement
des sciences équines,
16 chemin des Gorces,
33920 Saint-Yzan-de-Soudiac

Des mesures ont été réalisées dans des hébergements avec et sans couloirs. Aucune influence significative induite par les caractéristiques de l’hébergement n’a été mise en évidence.

Résumé

Pour de nombreux détenteurs d’équidés, la distance parcourue quotidiennement par les chevaux est un facteur de bonne santé physique. Une étude mesure donc la distance parcourue par 51 chevaux logés au sein de 28 hébergements authentiques. La valeur moyenne de celle-ci est de 8 +/- 2 km par jour, quel que soit le mode d’hébergement des chevaux. Dans cette étude, la distance parcourue ne dépend significativement d’aucune des caractéristiques de l’hébergement (surface accessible, chargement à l’hectare, nombre de chevaux, présence de couloirs).

Summary

HOW FAR DOES A HORSE, HOUSED WITHIN A GROUP, ROAM OUTDOORS ?

The distance that a horse travels per day is a factor of good physical health for many equid keepers. A study was conducted to measure the distance travelled by 51 horses housed in 28 types of stables. The average value was 8 +/- 2 km per day, regardless of the type of accommodation. In this study, the characteristics of the accommodation including the accessible area, horse load per hectare, number of horses or presence of corridors, did not significantly affect the distance travelled.

Key words

travel, housing, pasture, horses, welfare.
« Augmenter la distance parcourue quotidiennement par le cheval serait positif pour sa santé sur le long terme, en prévention des maladies comme l’arthrose, l’obésité ou la fourbure. » Questionnés sur l’intérêt de faire marcher davantage les chevaux au pré, c’est ce qu’ont répondu 90 % des 250 participants à l’enquête diffusée sur les réseaux sociaux au printemps 2017 par l’Association pour le développement des sciences équines(1) [1]. En effet, sur le terrain, de nombreux détenteurs d’équidés s’inquiètent des conséquences de la sédentarisation ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr