Pratique Vétérinaire Equine n° 209 du 01/01/2021

REPRODUCTION

Cahier scientifique

Conduite à tenir

Sylvie Chastant*, Marie-Anne Campistron**, Jean-François Bruyas***


*Unité de reproduction,
ENV de Toulouse,
23 chemin des Capelles,
31300 Toulouse
**Unité de reproduction,
ENV de Toulouse,
23 chemin des Capelles,
31300 Toulouse
***Unité pédagogique
de pathologie
et de biotechnologies
de la reproduction,
Oniris, 101 route de Gachet,
44300 Nantes

Si le diagnostic est établi essentiellement via l’examen cytologique, le choix du type de prélèvement est fondamental. Le traitement repose en première intention sur des lavages utérins associés à l’administration d’une molécule utérotonique, sans le recours à une antibiothérapie d’emblée.

Résumé

À partir des résultats d’une enquête menée en 2015 sur internet auprès de praticiens équins français (53 réponses), cet article propose une conduite à tenir en cas d’endométrite infectieuse chez la jument en termes de diagnostic et de traitement. Au contraire de ce qu’avait montré l’enquête, l’examen cytologique fondé sur un prélèvement réalisé à l’aide d’une cytobrosse est la technique diagnostique de référence. Certaines modalités de traitement presque systématiquement rapportées, comme les lavages utérins et l’administration d’une substance utérotonique, sont conformes aux recommandations, à la différence du large recours à l’antibiothérapie intra-utérine, voire systémique.

Summary

MANAGEMENT OF BACTERIAL ENDOMETRITIS IN MARES

This article presents guidance on the diagnosis and treatment of infectious endometritis in mares after assessment of the results of a 2015 internet survey of French equine practitioners (53 responses). In contrast to the results of the survey, the reference diagnostic technique is cytological examination using a sample taken with a cytobrush. Some treatment methods, such as uterine washings and the administration of a uterotonic substance, were almost systematically reported in the survey and which are in accordance with the recommendations. However, the extensive use of intrauterine or even systemic antibiotic therapy noted by survey respondents is not recommended.

Key words

mare, endometritis, lavage, antibiotic, cytobrush.
Les inflammations utérines de la jument sont de sept types : métrite puerpérale, pyomètre, endométrite dégénérative chronique (endométrose), endométrite à transmission vénérienne, endométrite persistante postsaillie, endométrite d’évolution chronique et endométrite subclinique [8]. C’est aux deux dernières que s’est intéressée l’étude de Campistron en 2016 [4]. Les agents pathogènes banals associés au développement d’une inflammation sont des causes fréquentes d’infertilité, qui font de l’endométrite infectieuse une préoccupation courante des vétérinaires équins [13]. L’implication d’agents infectieux questionne le choix de la stratégie thérapeutique ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK