Pratique vétérinaire équine n° 205 du 01/01/2020

Vaccination

Dossier

Vaccination chez les équidés

Sandrine Rougier*, Sylviane Laurentie**


*Anses-ANMV
14, rue Claude Bourgelat
35300 Fougères

La vaccination est avant tout un acte médical, elle n’est donc pas sans risques. L’analyse des données de pharmacovigilance collectées permet d’anticiper et de mieux appréhender les éventuels effets indésirables, qu’ils soient connus ou inattendus.

Résumé

Une étude rétrospective sur trois ans, menée par l’Agence nationale du médicament vétérinaire (Anses-ANMV) à partir de la base de données nationale de pharmacovigilance, a permis d’établir une synthèse des événements indésirables rapportés à la suite d’un acte vaccinal chez le cheval. Les trois quarts des réactions déclarées sont considérées comme sans gravité. Les réactions locales au niveau du site d’injection prédominent largement. Des symptômes généraux, musculaires, immunitaires ou digestifs sont également décrits. Les cas de mortalité restent très rares, la moitié d’entre eux étant consécutifs à une réaction anaphylactique. La connaissance par le praticien des risques encourus apparaît indispensable pour une utilisation raisonnée des vaccins et l’obtention du consentement éclairé du propriétaire.

Summary

POST-VACCINAL ADVERSE EVENTS: A RETROSPECTIVE REVIEW OF PHARMACOVIGILANCE DATA

A three-year retrospective study using the national pharmacovigilance database and conducted by the National Agency for Veterinary Medicines (Anses-ANMV) provided a synthesis of the adverse events reported following vaccination in horses. Three-quarters of the reported reactions were considered non-serious. The predominate effects were local reactions at the injection site. Systemic, muscular, immune or gastro-intestinal symptoms were also described. Mortality remains very rare, half of the cases being the result of an anaphylactic reaction. The practitioner’s knowledge of the risks involved is crucial for rational use of vaccines and obtaining of the owner’s informed consent.

Key words

vaccines, horses, adverse events, pharmacovigilance.
Pour prévenir les principales maladies infectieuses équines présentes sur le territoire français, de nombreux vaccins sont à la disposition des vétérinaires. Ainsi, sept valences, incluses dans plus de vingt spécialités, sont actuellement accessibles, seules ou associées : grippe équine, tétanos, rhinopneumonie équine, rage, fièvre du Nil occidental (ou fièvre de West Nile), gourme et artérite virale équine. Si la vaccination contre la grippe est obligatoire pour tout rassemblement équestre, celle contre les herpès-viroses équines ne le sont que pour les chevaux ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK