Pratique Vétérinaire Equine n° 205 du 01/01/2020

PHYSIOPATHOLOGIE

Cahier scientifique

Article de synthese

Anne Couroucé

Oniris,
Unité de nutrition,
physiopathologie
et pharmacologie (NP3)
Centre international de
santé du cheval d’Oniris
(Cisco)
101, route de Gachet
44300 Nantes
anne.courouce@onirisnantes.fr

La fourbure d’origine endocrinienne représente environ 90 % des cas rencontrés sur le terrain. Des tests diagnostiques existent afin de déceler ces dysfonctionnements endocriniens pour établir un diagnostic précoce et mettre en place un traitement qui permettront d’éviter ou de limiter l’apparition de fourbure.

Résumé

La fourbure est une affection fréquente chez les chevaux. Aujourd’hui, il est reconnu que la fourbure d’origine endocrinienne représente environ 90 % des cas rencontrés en pratique vétérinaire. Due à une anomalie de régulation de l’insuline liée au syndrome métabolique équin et/ou au dysfonctionnement de la pars intermedia pituitaire, différents tests permettent d’évaluer cette dysrégulation. Ces examens peuvent être classés en trois niveaux : tests de niveau 1 pour l’évaluation de l’hyperinsulinémie, tests de niveau 2 pour l’évaluation de l’insulinorésistance, tests de niveau 3 pour l’évaluation des causes de l’hyperinsulinémie (obésité et syndrome de Cushing).

Summary

THE DIAGNOSIS OF ENDOCRINE LAMINITIS: WHICH TESTS TO PERFORM AND WHY ?

Laminitis is a common condition in horses and it is now recognized that endocrine laminitis accounts for approximately 90 % of the cases seen in veterinary practice. The condition is due to a disruption in insulin regulation linked to Equine Metabolic Syndrome (EMS) and/or a dysfunction of the pituitary pars intermedia (PPID). It is possible to assess the dysregulation of insulin using various tests classified into 3 groups: level 1 tests and the evaluation of hyperinsulinemia, level 2 tests and the evaluation of insulin resistance and, lastly, level 3 tests for the assessment of the causes of hyperinsulinemia such as obesity and PPID.

Key words

Laminitis, endocrinology, diagnostic tests
La fourbure d’origine endocrinienne représente environ 90 % des cas de fourbure rencontrés sur le terrain. Cette affection est due à une anomalie de régulation de l’insuline liée au syndrome métabolique équin et/ou au dysfonctionnement de la pars intermedia pituitaire. L’hyperinsulinémie est l’élément majeur de cette dysrégulation de l’insuline. Parfois, elle constitue la réponse compensatoire à une insulinorésistance, mais une hyperinsulinémie au repos ou postprandiale est également observée qui ne peut être expliquée par l’insulinorésistance seule. Dans les articles récents publiés sur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK