Pratique vétérinaire équine n° 205 du 01/01/2020

Immunologie

Dossier

Vaccination chez les équidés

Mélanie Mière*, Anne Couroucé**


*Clinique vétérinaire
du Gabereau
82, route d’Orléans
45110 Châteauneuf-sur-Loire
**Oniris
Unité de nutrition,
physiopathologie
et pharmacologie (NP3)
Centre international de
santé du cheval d’Oniris
(Cisco)
101, route de Gachet
44300 Nantes
anne.courouce@ onirisnantes.fr

La vaccination assure une protection individuelle et collective. Rarement, un acte vaccinal peut être suivi d’effets secondaires. Avoir conscience de ces événements rares permet de mieux y réagir et d’anticiper les craintes des propriétaires.

Résumé

La vaccination représente la meilleure protection contre les maladies infectieuses, or celle-ci souffre d’une mauvaise image auprès du grand public depuis déjà quelques années. Le vétérinaire doit être à même de justifier pleinement son utilisation, de façon claire et sans tabou sur les effets indésirables. L’actualisation régulière des bonnes pratiques vaccinales permet de limiter la survenue de ces effets. L’examen clinique est primordial avant tout acte vaccinal. Pour la grippe, avant une revaccination, une estimation du degré de protection acquise par l’animal est possible via des dosages sérologiques par hémolyse radiale simple (SRH). Elle permettrait de cibler au cas par cas la nécessité d’un rappel, tant pour les chevaux âgés dont le système immunitaire est fragilisé que pour les athlètes de haut niveau confrontés à une pression infectieuse importante.

Summary

GOOD PRACTICES AND MANAGEMENT OF ADVERSE EFFECTS OF VACCINATION IN EQUIDS: WHAT’S NEW IN 2020?

Vaccination is the best protection against infectious diseases. However, for several years now, vaccination has suffered from a poor public image. The veterinarian must be able to fully justify the use of vaccines in a clear manner and provide explanation of potential adverse effects. Regular updating of good vaccine practices can limit the occurrence of these effects. Clinical examination is essential before any vaccination is carried out. An estimate of the degree of protection acquired by the animal before revaccination is possible for equine flu or influenza using serological assays (SRH). This enables the need for a vaccine booster to be targeted on a case-by-case basis such as for older horses whose immune system may be weakened and for toplevel athletes facing significant infectious pressure.

Key words

vaccines, recommendations, side effects, hypersensitivity, equids, SRH.
La vaccination est un acte médical primordial pour lutter contre les épizooties. Les vétérinaires, comme les autres professionnels du secteur de la santé, sont de plus en plus souvent confrontés à des interrogations de la part des propriétaires d’animaux sur le bien-fondé de cette pratique et sur la balance bénéfice/risque. La prise en compte du mode de vie de l’animal, de son âge, de ses réactions éventuelles antérieures à des vaccins est indispensable pour obtenir le consentement du propriétaire et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK