Pratique vétérinaire équine n° 202 du 01/04/2019

Génétique

Dossier

Décrypter le cheval par la génomique

Anne Ricard*, Céline Robert**


*GABI, Inra, AgroParisTech
Université Paris-Saclay
78350 Jouy-en-Josas
** IFCE, Département
recherche et innovation
61310 Exmes
***GABI, Inra, AgroParisTech
Université Paris-Saclay
78350 Jouy-en-Josas
****École nationale
vétérinaire d’Alfort
7, avenue du
Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort

Si chez le pur-sang et le trotteur des gènes à effet majeur ont été identifiés, chez les chevaux de sport ce caractère est principalement polygénique.

Résumé

Grâce aux avancées de la génétique statistique comme de la biologie moléculaire, des outils existent afin d’améliorer les possibilités de sélection pour la performance sportive des chevaux. Il s’agit à la fois d’indices génétiques classiques (comme le BSO chez les chevaux de sport) et de marqueurs génomiques de gènes à effet majeur (MSTN pour le pur-sang, DMRT3 pour le trotteur). L’élaboration de ces outils nécessite le recueil de performances étendues, la connaissance de la généalogie et/ou le typage génomique grâce aux puces SNP (single nucleotide polymorphism). Pour leur utilisation, il est important dans tous les cas de vérifier si l’effet est avéré (effectifs suffisants, démonstration biologique), si les allèles influencent bien le caractère d’intérêt (MSTN a un effet sur la distance préférée, mais pas sur la réussite, et sur les disciplines autres que la course de plat), et s’il est bien variable dans la population choisie. Enfin, la performance est un caractère complexe qui ne saurait être régie par un seul gène.

Summary

GENOMICS AND PERFORMANCE SELECTION

Statistical genetics and molecular biology have advanced, and tools now exist to improve the selection possibilities for the sporting performance of horses. There are classic estimated breeding values (such as BLUP for sport horses) and genotypes for major effect genes (MSTN for thoroughbreds, DMRT3 for trotters). Data on a range of performances, knowledge of genealogy, genotyping with single nucleotide polymorphism (SNP) or both, must be collected in order to develop these tools. In all cases it is important to ensure that the effect is proven (sufficient numbers, biological demonstration), whether the alleles influence the trait of interest (MSTN has an effect on the preferred distance, but not on success, or in disciplines other than flat racing), and if there is variation in the chosen population. Lastly, performance is a complex trait that cannot be governed by a single gene.

Key words

genetics, genomics, performance, heritability, horse.
Depuis maintenant plus de 300 ans, les pur-sang ont été sélectionnés pour améliorer leur performance en course. Nul besoin de connaissance en biologie pour cela, le choix des meilleurs conduit à la production des meilleurs. Cependant, les règles statistiques de prédiction des performances d’une descendance à partir de celles des apparentés sont désormais connues. Grâce au séquençage du pur-sang Twilight en 2006, un outil permettant de connaître plus de 670 000 bases de l’ADN (acide désoxyribo­nucléique) d’un cheval est maintenant disponible ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK