Pratique vétérinaire équine n° 200 du 01/10/2018

CHIRURGIE

Cahier scientifique

Article de synthèse

Fabrice Rossignol

Clinique vétérinaire de Grosbois 94470 Boissy-Saint-Léger

Lorsque les fractures cervicales n’impliquent pas une compression de la moelle épinière trop importante, une stabilisation peut être envisagée, même avec un déplacement osseux marqué. Les plaques verrouillées se prêtent tout à fait à ce type d’ostéosynthèse.

Résumé

Lorsque les fractures cervicales sont complètes et impliquent le corps ou l’arc vertébral chez le cheval adulte, elles sont presque toujours associées à des signes neurologiques sévères qui nécessitent une euthanasie. Dans certains cas, il peut cependant exister une compression minime de la moelle épinière, malgré des lésions osseuses sévères avec déplacement. Lors de défaut d’alignement vertébral, la fixation interne par pose de plaques ventrales est une option efficace pour améliorer l’évolution clinique et le pronostic. Les plaques verrouillées, très utilisées dans d’autres domaines, sont tout à fait adaptées à l’ostéosynthèse des vertèbres cervicales. Ces plaques peuvent être combinées à des cages, lors d’arthrodèse cervicale, pour traiter les fractures impliquant le disque intervertébral ou pour le traitement chirurgical de la myélopathie cervicale sténosante.

Summary

USE OF LOCKING PLATES FOR CERVICAL FRACTURES AND INSTABILITIES

When complete cervical fractures involve the vertebral body or neural arch in adult horses, they almost always produce severe neurologic signs that necessitate euthanasia. In some cases, however, minimal spinal compression can occur in spite of obvious bone disruption and displacement. When malalignment has developed, internal fixation using ventral plating is a useful option to improve outcome and prognosis. The widely-used locking compression plates are very adapted to cervical vertebral fixation. These plates can be combined with a cage for intervertebral fusion to treat fractures involving the intervertebral disc or for surgical treatment of stenotic cervical myelopathy.

Key words

cervical vertebrae, fractures, Wobbler, osteosynthesis, horse.
Les fractures vertébrales du cheval impliquent en général la région cervicale ou la région thoracolombaire. Elles surviennent le plus souvent lors d’hyperflexion, d’hyperextension ou de torsion latérale de l’encolure en cas de chute [3, 4]. Les fractures cervicales craniales sont plus souvent observées chez les jeunes chevaux (moins de 6 mois) et impliquent en général la dent de l’axis, dite processus odontoïde (odontoid peg) [4, 7]. Les fractures du processus odontoïde (fractures de Hangman) sont également les fractures les plus ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK