Pratique vétérinaire équine n° 199 du 01/07/2018

CHIRURGIE URINAIRE

Cahier scientifique

Cas clinique

Jessica Meline*, Raymond Pujol**, Caroline Tessier***


*Oniris, Campus vétérinaire
101, route de Gachet
44300 Nantes

Les récidives de brèche urétrale sont connues chez l’étalon. Chez le hongre, ce cas représente le premier ne répondant pas à une spongiotomie. Il a finalement été nécessaire de procéder à une suture de la brèche.

Résumé

Un hongre croisé quarter horse est présenté pour exploration d’une hématurie en fin de miction. Les examens complémentaires mettent en évidence la présence d’une brèche urétrale dans la portion dorsale de la courbure ischiatique. Une spongiotomie par abord périnéal est dans un premier temps réalisée, permettant de résoudre l’hématurie. Néanmoins, 1 mois après l’intervention, le cheval récidive. Une cautérisation au laser diode est alors effectuée sous contrôle endoscopique, permettant une résolution transitoire de l’hématurie. En raison d’une seconde récidive, une suture de la brèche via une urétrotomie périnéale est réalisée et permet, cette fois, une cicatrisation complète de la brèche urétrale.

Summary

A CASE OF A URETHRAL RENT IN A CROSS-BREED QUARTER HORSE GELDING

A cross-breed Quarter horse gelding was presented for exploration of haematuria at the end of urination. Complementary examinations revealed the presence of a urethral rent in the dorsal portion of the ischial curvature. Initially an incision in the corpus spongiosum via a perineal approach was performed to resolve the haematuria. However, the condition reoccurred one month after the intervention. Diode laser cautery under endoscopic guidance was then performed, allowing transient resolution of the haematuria. After the second recurrence, complete healing of the urethral rent was achieved following suture via a perineal urethrotomy.

Key words

urinary-tract surgery, urethral rent, haematuria, haemospermia
Les brèches urétrales touchent essentiellement les hongres et les étalons de race quarter horse ou croisés quarter horse, et sont à l’origine respectivement d’hématurie ou d’hémo­spermie [8]. En cas d’hématurie, la présence de sang en nature en fin de miction est caractéristique de cette affection. Les brèches urétrales peuvent représenter un réel défi pour le clinicien, d’un point de vue à la fois diagnostique et thérapeutique. En effet, il existe un risque de récidive important, rapporté jusqu’à ce jour uniquement ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK