Pratique vétérinaire équine n° 199 du 01/07/2018

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Cahier scientifique

Vu, lu, entendu…

Margherita Manfrin

Quelques études révèlent la vulnérabilité de la muqueuse gastrique glandulaire.

Le syndrome des ulcères gastriques équins (EGUS) atteint entre 40 et 90 % des chevaux, selon la discipline sportive. Une prise en charge globale de l’animal est indispensable, incluant aussi bien les interventions sur l’alimentation et l’environnement que le traitement médicamenteux. Notre consœur Monica Venner l’a évoqué lors de la journée européenne de l’Association vétérinaire équine française organisée fin juin à Roissy-en-France (Val-d’Oise). Quelques points très intéressants pourraient chambouler nos pratiques. Luzerne ou pas luzerne ? La luzerne est connue pour avoir des effets bénéfiques ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK