Pratique vétérinaire équine n° 197 du 01/01/2018

PARASITOLOGIE

Cahier scientifique

Conduite à tenir

Philippe Camuset

Commission parasitologie SNGTV
24, rue Carnot
76190 Yvetot
philippe.camuset@wanadoo.fr

La prescription anthelminthique doit se fonder sur l’évaluation du risque parasitaire et sur les résultats des coproscopies. Deux exemples de suivi parasitologique dans de grands effectifs sont présentés.

Résumé

Une approche de la vermifugation raisonnée des équidés est proposée en fonction de l’historique individuel ou collectif des chevaux concernés. Le recours à la coproscopie doit être systématiquement envisagés, non seulement pour déterminer les individus à traiter, mais aussi pour valider le bien-fondé de la démarche proposée et mettre éventuellement en évidence des populations parasitaires résistantes à certaines familles d’anthelminthiques. Les protocoles inhérents aux juments suitées, aux poulains et aux jeunes chevaux sont décrits. Des exemples de suivi de haras avec une gestion raisonnée du parasitisme sont présentés.

Summary

RATIONAL ANTHELMINTIC TREATMENT IN EQUINE PRACTICE

An approach to rational worm treatment in equines, depending on the individual or collective history of the horses concerned, is proposed in this article. Coproscopy should be systematically considered, not only to determine the individuals to be treated but also to evaluate the validity of the proposed approach and possibly highlight parasitic populations resistant to certain groups of anthelmintics. Protocols for mares, foals and young horses are described. Examples of stud monitoring with rational management of parasitism are presented.

Key words

Equidae, rational anthelmintic treatment, worming protocols, deworming, coproscopy
Les principes d’épidémiologie parasitaire(1) doivent trouver leur prolongement dans la pratique quotidienne du vétérinaire traitant. Faute de quoi, en l’absence de nouvelles molécules anthelminthiques à venir sur le marché vétérinaire équin, l’extension de populations parasitaires résistantes d’ores et déjà présentes sur notre territoire conduira à de véritables catastrophes cliniques dans les élevages de moyenne et de grande taille. Les petits effectifs seront probablement épargnés dans un premier temps. Il importe donc d’ajuster la prescription de vermifuges à une juste évaluation du ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK