Pratique vétérinaire équine n° 197 du 01/01/2018

Médecine interne

Dossier

Les affections hépatiques : actualités

Peggy Moreau

clinique équine
de la Boisrie,
61500 Chailloué

Les symptômes peuvent être plus ou moins spécifiques. Lorsque le diagnostic est établi précocement et le traitement mis en place de façon adéquate, une récupération peut être envisagée.

Résumé

Les affections hépatiques sont assez fréquentes chez le cheval. Il convient de différencier les maladies hépatiques pour lesquelles l’animal présente peu ou pas de symptômes des insuffisances hépatiques où les symptômes reflètent une anomalie d’une ou de plusieurs fonctions du foie. Les signes cliniques étant souvent non spécifiques, le diagnostic repose d’abord sur des tests biochimiques qui évaluent, d’une part, l’intégrité hépatobiliaire et, d’autre part, les fonctions hépatiques. L’échographie et la biopsie permettent d’affiner le diagnostic étiologique et le pronostic. Le pronostic des insuffisances hépatiques restant réservé, le traitement doit être précoce et agressif par la mise en place de traitements de support et spécifique selon la cause.

Summary

CLINICAL APPROACH TO LIVER DISEASES IN HORSES

Hepatic conditions are quite common in horses. Hepatic diseases for which the animal has few or no symptoms of hepatic impairment should be differentiated from hepatic diseases for which the symptoms reflect an abnormality of one or more liver functions. Since the clinical signs are often non-specific, the diagnosis is first based on biochemical tests that assess, on the one hand, the hepatobiliary integrity and, on the other hand, liver functions. Ultrasonography and biopsy help to refine the etiological diagnosis and prognosis. Treatment for hepatic insufficiency must be instigated early and aggressively because the prognosis remains reserved and must include supportive and specific therapy depending on the origin of the condition.

Key words

liver, liver, horse, jaundice
Le foie est le second plus gros organe du corps (après la peau) (encadré 1 sur http://www.lepointveterinaire.fr). Sa localisation entre le système digestif et le coeur est adaptée à ses fonctions métaboliques de production biliaire, de détoxification, de coagulation, etc. (encadré 2 sur http://www.lepointveterinaire.fr) [1]. Les affections hépatiques sont assez fréquentes chez les chevaux, mais elles sont dans un premier temps inapparentes cliniquement et ne peuvent être détectées que par une augmentation des enzymes hépatiques ou des acides biliaires sanguins ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
de Pratique Vétérinaire Equine
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Pratique Vétérinaire Equine
Pratique Vétérinaire Equine, la revue de formation de référence des vétérinaires équins.
Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK