Pratique vétérinaire équine_Hors Série n° 018 du 01/01/2018

Dermatologie équine

Peggy Moreau

Clinique équine
de la Boisrie
61500 Chailloué

D’origine bactérienne ou fongique, ces lymphangites atteignent les équidés surtout dans certaines régions du monde. En France, elles sont suspectées lors de signes cliniques typiques notamment chez les chevaux ayant voyagé.

Résumé

En pratique, chez le cheval, un membre gonflé, chaud et douloureux est souvent catalogué comme “lymphangite”, alors qu’en réalité ce sont plus souvent des dermatites ou des cellulites. Les lymphangites vraies sont des affections assez rares des vaisseaux lymphatiques superficiels et des tissus mous les entourant. En France, les lymphangites sont souvent sporadiques et d’origine bactérienne. Dans certaines régions du monde, il existe des lymphangites d’origine fongique (sporotrichose ou histoplasmose) qui ont des conséquences économiques importantes. Le diagnostic repose sur les signes cliniques et les analyses des prélèvements des lésions. Le traitement nécessite des antibiotiques ou des antifongiques systémiques associés à des soins locaux.

Summary

“Exotic” lymphangitides in horses

In practice, a swollen, hot and painful limb in a horse is often labelled as “lymphangitis”, whereas in reality it is more often dermatitis or cellulitis. True lymphangitides are rather rare affections of the superficial lymphatic vessels and the surrounding soft tissues. In France, lymphangitis is often sporadic and of bacterial origin. In some parts of the world there are lymphangitides of fungal origin (sporotrichosis or histoplasmosis) that have important economic consequences. Diagnosis is based on clinical signs and analyses of lesion samples. Treatment requires antibiotics or systemic antifungals associated with local therapy.

Key words

lymphangitis, sporotrichosis, histoplasmosis, Corynebacterium pseudotuberculosis, horse.
Les lymphangites sont définies comme des infections des vaisseaux lymphatiques, pouvant diffuser aux tissus mous (derme et tissu sous-cutané) environnants et, parfois, aux nœuds lymphatiques régionaux. Elles ont une importance médicale (douleur sévère, signes généraux, complications, séquelles), mais également économique dans certains pays où les chevaux sont utilisés comme outil de travail. En France, les lymphangites sont souvent sporadiques et d’origine bactérienne (Staphylococcus, Streptococcus), probablement par infection d’abrasions de la peau. En pratique, il est communément appelé “lymphangite” une tuméfaction ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial cette année ?
Identifiez-vous

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK