Pratique vétérinaire équine_Hors Série n° 018 du 01/01/2018

Maladies infectieuses

Vincent Bruet

Unité DPMA, Oniris
Site de la Chantrerie
Route de Gachet
44307 Nantes
vincent.bruet@oniris-nantes.fr

Les conditions d’hygiène sont le premier élément à explorer lors d’atteinte cutanée d’origine bactérienne. La prise en charge est adaptée selon les lésions et présume un suivi clinique, ainsi que cytologique.

Résumé

Les dermatoses bactériennes chez le cheval sont fréquentes, davantage que la dermatophytose, et sont très majoritairement dues à Staphylococcus aureus et Dermatophylus congolensis. Tout comme dans d’autres espèces, l’apparition de dermatoses infectieuses doit conduire à rechercher une cause sous-jacente. Chez les équidés, les conditions de vie et de soins sont des éléments prioritaires à étudier. Le diagnostic s’appuie sur la clinique et les examens complémentaires immédiats. Le traitement repose tout d’abord sur une prise en charge antiseptique et parfois sur des antibiotiques. Fréquemment, les dermatoses bactériennes s’intègrent au diagnostic différentiel en dermatologie des équidés.

Summary

STAPHYLOCOCCAL BACTERIAL SKIN INFECTIONS AND DERMATOPHILOSIS IN HORSES

Bacterial dermatoses in horses are more frequent than dermatophytosis and are mainly caused by Staphylococcus aureus and Dermatophilus congolensis. As in other species, it is important to investigate an underlying cause in the presence of infectious dermatoses. As a priority, the living conditions and care should be assessed in affected equids. The diagnosis is based on the clinic signs and immediate complementary examinations. The treatment is based firstly on antiseptic care and sometimes on antibiotics. Frequently, bacterial dermatoses are part of the differential diagnosis in dermatology of equines.

Key words

bacteria, skin, Staphylococcus, Dermatophilus, treatment
Les maladies infectieuses cutanées sont extrêmement fréquentes chez les chevaux. Elles sont parmi les diagnostics les plus classiques. Dans la préface de Equine Dermatology, les auteurs rapportent que, sur 900 chevaux consultés, la folliculite bactérienne était le premier diagnostic et la dermatophilose le quatrième, après la dermatophytose et la dermatite estivale récidivante. Si plusieurs bactéries appartenant à différents genres sont rencontrées lors de pyodermites équines, les quatre genres principaux sont les staphylocoques à coagulase positive (SCP), les streptocoques (Streptococcus equi, ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial cette année ?
Identifiez-vous

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK