Pratique vétérinaire équine_Hors Série n° 018 du 01/01/2018

Dermatoses prurigineuses

Patrick Bourdeau

École nationale vétérinaire,
agroalimentaire
et de l’alimentation
de Nantes Atlantique-Oniris
Atlanpôle La Chantrerie
BP 40706
44307 Nantes Cedex 3

Dominantes des dermatoses prurigineuses équines, les hypersensibilités associées aux piqûres d’insectes constituent un défi pour le vétérinaire. La notion classique de dermatite estivale récidivante doit être revue.

Résumé

La dermatite estivale récidivante des équidés, cause majeure de dermatose, est due à des mécanismes d’hypersensibilité vis-à-vis de la salive de Culicoides. D’autres insectes l’entretiennent (moustiques, stomoxes et taons). Au-delà des prédispositions génétiques, tous les équidés peuvent être atteints. Les lésions sont très prurigineuses et siègent sur l’encolure, le garrot, la croupe et la base de la queue. Les formes moins caractéristiques sont cliniquement communes à d’autres affections. Le diagnostic repose sur une approche clinique épidémiologique et différentielle. L’intradermoréaction est utile lorsque réalisation et interprétation sont bien maîtrisées. La thérapeutique repose sur l’application de pyréthroïdes, combinée au traitement symptomatique et systémique antiprurigineux.

Summary

HYPERSENSITIVITY TO INSECT BITES AND SEASONAL RECURRENT DERMATITIS IN EQUINES

Seasonal recurrent dermatitis in equines is a major cause of dermatosis and is due to hypersensitivity to Culicoides saliva. Other insects, such as mosquitoes, stomoxes and horseflies, sustain the condition. All equines can be affected although there are genetic predispositions. The lesions are very pruritic and affect the neck, withers, croup and base of the tail. Less characteristic forms are clinically similar to other conditions. Diagnosis is based on an epidemiological and differential clinical approach. Intradermal testing is useful when performed and interpreted correctly. Therapy is based on the application of pyrethroids, combined with symptomatic and systemic antipruritic treatment.

Key words

SSRD, Culicoides, hypersensitivity, itching, Diptera
L’espèce équine est très fréquemment sujette à des affections cutanées, parmi lesquelles les états d’hypersensibilité sont fréquemment évoqués. De ce point de vue, l’environnement des équidés comporte de façon pratiquement systématique un risque, car divers insectes piqueurs sont présents, en particulier les Culicoides (photo 1). Ces dermatoses entraînent des signes cliniques très péjoratifs pour le cheval, qu’il s’agisse de son utilisation ou de son aspect. Le vétérinaire, très souvent sollicité, doit donc analyser la situation et déterminer cette cause en ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial cette année ?
Identifiez-vous

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK