Pratique vétérinaire équine_Hors Série n° 018 du 01/01/2018

Chirurgie

Maarten Haspeslagh*, Ann Martens**


*Département de chirurgie
et d’anesthésiologie
des animaux domestiques
École vétérinaire
de l’université de Gand
Salisburylaan 133
9820 Merelbeke
Belgique
maarten.haspeslagh@ugent.be

Les candidats à la chirurgie doivent être choisis scrupuleusement et des précautions strictes mises en place, notamment lors de l’exérèse des sarcoïdes.

Résumé

Chez le cheval, les tumeurs cutanées les plus fréquentes sont les sarcoïdes, les carcinomes épidermoïdes et les mélanomes. Il est souvent possible de réaliser leur exérèse chirurgicale, même s’il existe d’autres alternatives thérapeutiques. Cependant, pour que l’intervention soit bénéfique, il est particulièrement important de sélectionner avec soin les candidats à la chirurgie et d’appliquer des techniques spécifiques selon la localisation et le type de tumeur. Cet article présente en détail les directives quant au choix des candidats à la chirurgie et au mode d’exérèse chirurgicale des sarcoïdes, des carcinomes épidermoïdes et des mélanomes chez le cheval.

Summary

Surgical excision of cutaneous tumours in the horse: a practical guideline

Equine sarcoids, squamous cell carcinomas and melanomas are the most common skin tumours in horses. While different treatments exist, surgical excision of these tumours is often possible. Nevertheless, careful selection of cases amenable for surgery is very important for a beneficial outcome and specific techniques are to be used, depending on the location and type of tumour. Detailed instructions are given on how to select cases for surgery and perform surgical excision on equine sarcoids, squamous cell carcinomas and melanomas in horses.

Key words

equine sarcoid, squamous cell carcinoma, melanoma, excision, skin tumour
Les sarcoïdes, les carcinomes épidermoïdes et les mélanomes sont les trois types de tumeurs cutanées les plus fréquents chez le cheval (par ordre décroissant d’importance) [12]. En général, elles pourraient être toutes retirées chirurgicalement, cependant, il existe aussi d’autres traitements qui doivent être envisagés si nécessaire. En effet, l’exérèse chirurgicale n’est pas toujours la meilleure approche, ni même, dans certains cas particuliers, réalisable. Quel que soit le type de tumeur, la réussite de l’intervention repose sur la sélection adaptée des ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial cette année ?
Identifiez-vous

01. Pour vérifier s’il sera possible de refermer la plaie chirurgicale par première intention, il convient de pincer la tumeur et les tissus qui l’entourent pour former un pli qui oppose virtuellement les berges de la plaie formée après l’exérèse.

10. Un carcinome épidermoïde oculaire apparaît au niveau de la membrane nictitante.

18. Le carcinome épidermoïde du pénis commence souvent par de discrètes modifications de la muqueuse pénienne.

19. Lorsqu’il n’existe qu’une seule ou que quelques masses pédonculées, les tumeurs peuvent être traitées par simple exérèse et suture de la muqueuse, ce qui évite l’amputation.

02. Disposition des instruments chirurgicaux en vue d’une exérèse selon la technique « non touch ». La table d’instrument est divisée en deux parties bien séparées, l’une pour l’exérèse et l’autre pour la suture de la plaie.

20. Si les tumeurs sont plus étendues ou infiltrent les tissus sous-muqueux, l’amputation de la partie distale du pénis s’accompagne de bons résultats esthétiques et fonctionnels.

21. Si des tumeurs se sont développées en arrière de l’anneau préputial et/ou si l’atteinte métastatique des nœuds lymphatiques inguinaux est suspectée, il est possible d’opter pour l’exérèse en bloc du pénis et du prépuce avec ou sans ablation des nœuds lymphatiques inguinaux.

22. Après la sédation et l’anesthésie épidurale, les lèvres et la fosse clitoridienne sont lavées, puis le clitoris est exposé.

23. Le clitoris est clampé à sa base avec une grande pince mosquito pour éviter les hémorragies.

24. Le clitoris peut être amputé juste distalement au clamp avec une lame de scalpel.

25. Une fois le clamp retiré, le tissu spongieux situé à la base du clitoris est suturé par un surjet simple en utilisant un monofilament d’épaisseur USP 2-0, monté sur une aiguille ronde.

26. Les mélanomes sont fréquemment localisés dans la région périnéale, en particulier sur la face ventrale de la queue. Noter les multiples masses qui se sont ulcérées.

27. Les mélanomes de la région parotidienne ont souvent une croissance invasive et leur exérèse chirurgicale est rarement possible.

03. L’incision fusiforme est tracée à l’aide d’un marqueur stérile et d’un ruban de mesure en prenant 12 mm de marges de sécurité.

04. L’incision, qui intéresse toute l’épaisseur cutanée, suit le tracé fait au marqueur sans toucher la tumeur. Dans ce cas, elle est réalisée au bistouri électrique.

05. Dissection des tissus sous-cutanés sans toucher la tumeur. Dans ce cas, elle est pratiquée avec le bistouri électrique.

06. Après l’exérèse, la plaie chirurgicale est rincée soigneusement avec une solution de chlorhexidine à 0,05 %.

07. Les tissus sous-cutanés sont refermés par un surjet simple en utilisant un fil de suture résorbable.

08. Des points de matelassiers horizontaux peuvent être placés si la tension cutanée est importante.

09. Un carcinome épidermoïde oculaire peut être observé au niveau de la sclère.

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK