La jument gestante : guide pratique - Ma revue n° 017 du 01/01/2017 - Le Point Vétérinaire.fr
Ma revue n° 017 du 01/01/2017

Edito

Auteur(s) : Laurent Mangold

Un numéro spécial “Repro”, encore ? Oui, mais surtout encore et toujours plus utile ! Nous avons enfin pu mettre en musique ce numéro de Pratique Vétérinaire Équine maintes fois souhaité.

L’activité de suivi de reproduction est un essentiel de la vie du vétérinaire équin. Une activité où les connaissances théoriques zootechniques sont parfois partagées par les non-vétérinaires et où le domaine de notre compétence technique est convoité. La gynécologie se résume-t-elle à une mesure de follicule et à un constat de gestation ? Mais qu’est-ce que la compétence technique ? La simple application d’un geste plusieurs fois répété ou plutôt le bon geste, au bon moment, dans les meilleures conditions, et dans un contexte épidémiologique, économique et diagnostique réfléchi. C’est une démarche globale d’analyse, une approche diagnostique, un acte vétérinaire à part entière.

Le suivi de la gestation se limite parfois à un diagnostic à 14, 21 et 35 jours, puis plus rien pendant longtemps et, enfin, le poulinage. Il arrive parfois qu’une échographie de confirmation de gestation soit réalisée avant le 1er octobre. Et pourtant ce sont plusieurs mois de doute et d’inquiétude pour le propriétaire de la jument, qui voit son investissement économique et/ou sentimental matérialisé seulement à la mise bas.

Ce numéro spécial vous donne les éléments pour assurer une bonne surveillance de la gestation et réagir face aux affections détectées. Le suivi de grossesse chez la femme est documenté et systématique, alors que le suivi de gestation en médecine vétérinaire est peu usité. Et pourtant, c’est une vraie valeur ajoutée.

Une connaissance approfondie du développement embryonnaire et fœtal est indispensable, autant qu’une compréhension précise des propriétés pharmacologiques des médications et de leur impact sur la jument gestante et le fœtus pour la mise en place de traitements mieux raisonnés. Le sexage est un service en essor. L’imagerie et la maîtrise des affections de la gestation et de la jument gravide sont des domaines où nous devons affirmer notre compétence et valoriser nos connaissances auprès des clients pour réaffirmer la place incontournable du vétérinaire dans la gestion de la fertilité et de la reproduction des juments. Ce numéro spécial vous accompagnera dans cette démarche.

Gynécologiquement votre ! Bonne lecture.

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr