Pratique vétérinaire équine_Hors Série n° 017 du 01/01/2017

Chirurgie

Céline Mespoulhès-Rivière*, Mathieu Lacourt**


*École nationale vétérinaire
d’Alfort
7, av. du Général-de-Gaulle
Hall Bouley
94704 Maisons-Alfort
Cedex

Le facteur temps étant déterminant pour la survie de la jument et du poulain, la césarienne doit suivre une procédure précise et rapide, qu’elle soit élective ou réalisée en urgence.

Résumé

La césarienne chez la jument peut intervenir en première intention, ou après échec d’autres méthodes de résolution d’une dystocie. Elle nécessite la mobilisation d’une équipe rodée et la durée des phases préalables doit être strictement contrôlée afin de ne pas compromettre la survie du poulain si celui-ci est vivant. Différentes voies d’abord chirurgicales sont décrites. Lors de laparotomie, l’équipe chirurgicale vise à limiter les contaminations et à prévenir les complications postopératoires. En dehors des césariennes réalisées lors d’intervention chirurgicale pour coliques aiguës, le taux de survie des juments est d’environ 85 %. La baisse de fertilité rapportée à la suite d’une césarienne est majoritairement associée à la dystocie et aux traumatismes des tissus mous plutôt qu’à l’intervention chirurgicale elle-même.

Summary

CAESAREAN UNDER GENERAL ANAESTHESIA IN THE MARE

Caesarean in the mare is used as the first procedure or after failure of other methods for resolution of dystocia. An emergency team must be mobilized. The duration of the preliminary phases must be strictly controlled so as not to compromise the survival of the foal, if it is alive. Different surgical approaches are described. The aim of the surgical team during laparotomy is to limit contamination and to prevent postoperative complications. The survival rate for mares is about 85%, except for caesareans performed during surgery for acute colic. Reduced fertility reported as a result of caesarean is mainly associated with the dystocia and soft tissue trauma rather than the surgical intervention.

Key words

horse, mare, caesarean, foal, suture, haemorrhage
La réalisation d’une césarienne chez la jument est généralement indiquée en cas de dystocie avec une malposition irréductible du poulain (présentation transverse le plus souvent) ou une disproportion fœto-pelvienne [16]. Une césarienne peut également être réalisée dans d’autres circonstances en urgence, avant euthanasie de la jument pour des raisons médicales (césarienne terminale) ou durant une laparotomie exploratrice pour des coliques avec mise en évidence d’une affection chirurgicale compromettant la survie de la jument en phase postopératoire. Dans ce dernier cas, ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial cette année ?
Identifiez-vous

Abonné à Pratique Vétérinaire Equine, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK