Splénectomie partielle chez une jeune chienne berger allemand

Martin Hamon et coll. | 01.03.2018 à 12:18:46 |
© CHUVA, ENVA
Une chienne berger allemand de 1,5 ans est présentée pour abattement, et douleur abdominale après avoir reçu un coup au niveau de l’abdomen. Après une prise en charge en urgence, un hémopéritoine est diagnostiqué. Face à la dégradation du chien, une coeliotomie est réalisée et une rupture partielle au niveau de la queue de la rate est mise en évidence. Une splénectomie partielle est réalisée. La chienne récupère facilement de son intervention. Lors d’hémopéritoine, la prise en charge médicale comprend une stabilisation initiale des systèmes respiratoire et cardiovasculaire en restaurant un volume circulant adéquat et en initiant une oxygénothérapie, le diagnostic de la cause, puis l’identification et l’arrêt de l’hémorragie en cours. Dans certaines situations, une prise en charge chirurgicale est nécessaire. Lors de rupture traumatique de la rate, conserver au moins 30 % de cet organe lui permet d’assurer un fonctionnement physiologique. La splénectomie partielle est donc une alternative intéressante à la splénectomie totale, d’autant que la technique chirurgicale est relativement simple. Elle permet aussi une splénocontraction, responsable d’une augmentation du volume sanguin circulant. La technique chirurgicale peut être envisagée lors d’un traumatisme mais est à proscrire lors de suspicion de néoplasie sous-jacente.
Martin Hamon et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK