Quels dangers sanitaires pour la filière piscicole française ?

Thierry Morin et coll. | 09.04.2018 à 15:10:31 |
© CIPA, 2013 ; AFPPE

La truite arc-en-ciel Oncorhynchus mykiss domine la production piscicole française qui comporte aussi une activité marine significative (écloseries) et une activité traditionnelle destinée au repeuplement en eaux douces. Les experts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont recensé et évalué les dangers sanitaires qui menacent les filières piscicoles françaises : virus, bactéries et parasites présents sur le territoire ou susceptibles d’y être introduits. Le dispositif national de surveillance vise à détecter avec réactivité tout foyer associé à un danger listé par la réglementation, à contrôler le statut officiellement indemne de la France pour le virus de l’anémie infectieuse du saumon, et à assurer une qualification indemne des zones et des fermes aquacoles.

Thierry Morin et coll.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK