Probiotiques et prévention sanitaire chez les bovins

Yves Le Loir et coll. | 03.02.2017 à 14:25:20 |
© Y. Le Loir, INRA

Le recours aux probiotiques en élevage est en train de s’élargir. En élevage laitier, une souche de Lactococcus lactis a récemment permis de prévenir, voire de traiter, des épisodes de mammites bovines. Certaines bactéries lactiques montrent une capacité à inhiber l'invasion des cellules épithéliales mammaires bovines par Escherichia coli et S. aureus. Il n’existe pas de consensus sur l’effet des probiotiques vis-à-vis des entérites néonatales, mais des réductions d’incidences sont rapportées. Pour prévenir l’acidose ruminale subaiguë, des levures se révèlent globalement efficaces. Pour le tractus uro-génital, l’obstacle à la formulation d’un “probiotique barrière” est la grande variabilité de la composition des microbiotes vaginaux bovins.

Yves Le Loir et coll.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application