Prise en charge thérapeutique des complications initiales

Léa Vazquez et coll. | 01.03.2018 à 11:08:20 |
©

La prise en charge thérapeutique de la lipidose hépatique démarre par la gestion des complications initiales identifiées par les examens cliniques et complémentaires, avant même la gestion de l’affection elle-même. Il s’agit parfois d’encéphalose hépatique, mais surtout de déficits hydro-électriques et de carences vitaminiques : B1, B12 et K1. La cholestase sévère et la défaillance hépatique secondaire à l’accumulation de triglycérides dans les hépatocytes sont difficiles à gérer. L’élaboration d’un plan de perfusion précis avec complémentation des déséquilibres est la première étape visant à l’installation d’un état propice à la réalimentation entérale.

Léa Vazquez et coll.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK