Nouvelle proposition de traitement de l’ostéochondrite disséquante : les implants SynACART

Alexis Coquet et coll. | 05.02.2018 à 15:41:28 |
© G. RAGETLY, CHV FRÉGIS

L’ostéochondrose (OCD) est une anomalie de l’ossification enchondrale d’origine plurifactorielle affectant les individus de grandes races.  Les signes cliniques débutent dans le plus jeune âge et incluent une boiterie, de la douleur ou de l’épanchement. Le diagnostic peut être confirmé par radiographie, scanner ou arthroscopie. Lorsqu’elle atteint le genou, les techniques de traitement chirurgical actuelles sont moins efficaces que pour les autres articulations, surtout lors de diagnostic tardif. Avec l’arthroscopie, les résultats cliniques semblent améliorés pour une grande partie des lésions d’OCD, sauf pour le grasset. Ces limites ont motivé la recherche de solutions alternatives. Nous avons utilisé un implant ostéochondral synthétique SynACART, utilisé chez l’homme, qui a une surface très proche du cartilage et qui permet d’éviter de remplacer le côté encore sain de l’articulation. Les résultats de cette double intervention sur un braque de Weimar atteint d’OCD des condyles latéraux des 2 genoux sont bons : debout dès le lendemain et quasiment sans boiterie à 6 mois. C’est donc une technique très prometteuse qu’il convient de confirmer avec le nombre et le temps.

Alexis Coquet et coll.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK