Les astrovirus, des agents neuropathogènes en quête de notoriété ?

Ramona Deiss et coll. | 01.02.2018 à 15:07:24 |
© CLINIQUE DES RUMINANTS, FACULTÉ VETSUISSE, BERNE

Récemment, des astrovirus – pourtant classiquement entérotropes dans diverses espèces – ont été identifiés dans les tissus nerveux de bovins présentant des lésions d’encéphalite non suppurée. Sur le plan clinique, les troubles neurologiques observés indiquent une localisation multifocale (démarche mal coordonnée, voire incapacité à se tenir debout, somnolence, déficits des nerfs crâniens, etc.). Même si de nombreux aspects épidémiologiques et pathogéniques ne sont pas encore élucidés, il se pourrait que les astrovirus méritent une place dans le diagnostic différentiel des affections neurologiques bovines.

 

Ramona Deiss et coll.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK