Intoxication au monoxyde de carbone et brûlures consécutives à un incendie chez un chien

Édouard Martin et coll. | 09.04.2018 à 13:45:47 |
© FACULTÉ DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE DE ST HYACINTHE

Un chien husky victime d’un incendie est référé en urgence pour des brûlures, des ulcères cornéens et une légère intoxication au monoxyde de carbone. Sa prise en charge consiste en un traitement des brûlures et en une oxygénothérapie adaptée. Des complications sont rencontrées : progression des brûlures, nécessité de réalimenter le chien et progression des ulcères cornéens, secondaires aux brûlures. L’évolution de l’état général du chien est cependant très favorable, avec une récupération complète constatée après de 2 mois.

 

Édouard Martin et coll.
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK