Évaluation des onglons de girafes en captivité par morphométrie et examen radiographique : premiers résultats

Alexis Lécu et coll. | 05.05.2017 à 10:02:22 |
Parage de girafe sous anesthésie.
© F. GRANDIN

Objectifs
> Parmi les affections qui touchent les girafes en captivité, les lésions du pied sont très fréquentes. Notre objectif est de vérifier si des limites morphométriques se dessinent comme chez le bovin domestique, pour esquisser les règles du parage fonctionnel.
Matériel et méthode
> Des mesures externes et internes du pied sont effectuées sur deux groupes cliniquement qualifiés respectivement de “sain” et “à parer”.
Résultats
> Des différences significatives pour tous les paramètres de tous les pieds sont notées entre les mesures internes et externes de l’onglon des girafes de deux groupes.
Discussion
> La présence de signes cliniques ou de lésions visibles chez les girafes “à parer” s’accompagne systématiquement de modifications pour les mesures externes et internes. Les mesures externes des onglons tendent à démontrer qu'une asymétrie physiologique doit être respectée entre les onglons latéraux et médiaux sur le membre thoracique. Les mesures internes donnent des repères par rapport à la position de la troisième phalange au sein de la boîte cornée et permettent de restaurer l’appui et l’usure du sabot grâce à une correction fonctionnelle.

Alexis Lécu et coll.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK