Dermatite ulcérative mammaire : à risque de dissémination

Béatrice Bouquet | 06.06.2017 à 15:53:14 |
Longue persistance d’une lésion chez une vache.
© SIETSMA-ULP

La dermatite ulcérative des sillons inter- ou périmammaires est significativement plus fréquente chez les vaches après deux vêlages et tardivement en lactation. Un épisode dure en moyenne 16 semaines. Des tréponèmes et des agents pathogènes de complications sont parfois isolés, mais l’origine de la maladie est multifactorielle. La conformation mammaire (quartiers avant larges, angle fermé) et la haute production sont des facteurs de risque avérés. La possibilité de complications locales (abcès profond) et à distance (embolie pulmonaire) amène à ne pas négliger cette affection.

Béatrice Bouquet

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK