Anémie hémolytique chez une vache laitière

Hélène Michaux et coll. | 31.03.2017 à 15:41:39 |
© H. MICHAUX

Une vache prim’holstein présente une soudaine chute de production laitière associée à une grande pâleur des muqueuses et à de la fièvre. Une anémie sévère est suspectée à l’examen clinique. Des analyses hématologiques et biochimiques mettent en évidence une anémie régénérative avec une anisocytose et une hyperbilirubinémie, en faveur d’une anémie hémolytique d’origine infectieuse ou auto-immune. Une transfusion de 10 l de sang le soir même, puis l’administration d’antibiotiques et de corticoïdes permettent la guérison de l’animal.

Hélène Michaux et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK