Abord pratique de l’impaction primaire de la caillette

Joaquín Ranz Vallejo  | 01.03.2018 à 11:14:58 |
© VET-RUMEN SL

L’origine de l’indigestion primaire de l’abomasum n’est pas complètement établie (taille des fibres de la ration et mode de distribution ?). Cette affection se distingue facilement des dilatations de caillette ou de l’impaction du rumen cliniquement. Elle conduit à une alcalose métabolique forte et à des anomalies de l’ionogramme telles qu’elles permettent de la distinguer d’autres troubles des segments digestifs. L’abord par le flanc gauche via une ruminotomie et le passage d’une sonde par l’orifice réticulo-abomaso-omasal est contre-intuitif, mais conseillé pour ramollir le contenu en injectant sous pression une grande quantité d’eau huileuse.

 

Joaquín Ranz Vallejo 
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK