LES ULCÈRES CORNÉENS CHEZ LE CHIEN - Le Point Vétérinaire n° 451 du 01/03/2024
Le Point Vétérinaire n° 451 du 01/03/2024

Dossier

Sauf lors de traumatismes violents, les ulcères cornéens sont généralement et initialement superficiels : seul l’épithélium est concerné par la perte de substance. Après avoir écarté toute anomalie de l’œil et de ses annexes, une gestion perspicace de la douleur souvent intense et un traitement médical adapté accompagnent les capacités naturelles de cicatrisation de l’œil, comme le détaille le premier article. Toutefois, certains ulcères ne répondent pas au traitement instauré et présentent des caractéristiques spécifiques. Le second volet du dossier expose les particularités de la prise en charge de ces ulcères à bords décollés chroniques. Enfin, en cas de surinfection sur le site de l’ulcère, la perte de substance peut se creuser pour atteindre les couches intermédiaires, voire profondes de la cornée. Le troisième et dernier article souligne que le pronostic, concernant le globe oculaire et la vision de l’animal, dépend de l’intervention d’un spécialiste averti. Avec son compas dans l’œil, ce dernier évalue le degré d’atteinte de la cornée et la nécessité d’une prise en charge chirurgicale adaptée et complémentaire au traitement médical.

L’ulcère de la cornée est une affection labile à contrôler scrupuleusement. Soyez donc prêts à reconnaître cette coquetterie oculaire, en ouvrant l’œil et le bon !

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr