L’IMPRESSION EN 3D - Le Point Vétérinaire n° 449 du 01/01/2024
Le Point Vétérinaire n° 449 du 01/01/2024

Fiche de synthèse

DÉFINITIONS ET PERSPECTIVES DE L’IMPRESSION EN TROIS DIMENSIONS

Alexandre Caron

→ Plusieurs techniques d’impression en 3D existent, notamment selon le matériau à imprimer.

→ Les techniques d’impression par dépôt de filaments de plastique ou polymérisation de résine sont accessibles aux vétérinaires via des imprimantes dites de bureau.

→ Un os de chien peut être imprimé en 3D quelques heures seulement après l’obtention des images issues du scanner.

→ Les applications éducatives et médicales de l’impression en 3D sont en plein essor.

APPLICATIONS VÉTÉRINAIRES DE L’IMPRESSION EN TROIS DIMENSIONS

Alexandre Caron

→ Des salles de cours jusqu’aux blocs opératoires, les applications de l’impression en 3D sont multiples.

→ L’impression en 3D est un outil à mettre au service des animaux traités.

→ La profession vétérinaire a l’opportunité de bénéficier des atouts de l’impression en 3D dès aujourd’hui.

→ L’impression en 3D nécessite de développer des formations innovantes pour acquérir de nouvelles compétences.

LES ÉTAPES D’UNE IMPRESSION EN TROIS DIMENSIONS RÉUSSIE

Alexandre Caron

→ La génération du fichier imprimable en 3D exige des compétences en informatique (conception assistée par ordinateur ou segmentation).

→ Le fichier stéréolithographique créé requiert un travail spécifique de vérification et de correction pour obtenir une impression sans erreur et de qualité.

→ Le travail de postimpression sur la pièce imprimée ne doit pas être négligé.

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr