BÉNÉFICES/RISQUES DE L’ASSOCIATION MÉDÉTOMIDINE-VATINOXAN LORS DE SÉDATION DE COURTE DURÉE CHEZ LE CHIEN - Le Point Vétérinaire n° 446 du 01/10/2023
Le Point Vétérinaire n° 446 du 01/10/2023

ANESTHÉSIE

Thérapeutique

Auteur(s) : Jean-Claude Desfontis*, Yassine Mallem**

Fonctions :
*Unité de pharmacologie
et toxicologie d’Oniris
101 route de Gachet
44300 Nantes
**Auteur coordinateur :

L’association de médétomidine et de vatinoxan présente un champ d’applications encore restreint, malgré une amélioration de la sécurité d’emploi au niveau cardio-vasculaire par rapport à l’utilisation de médétomidine seule.

Depuis décembre 2021, l’association de médétomidine et de vatinoxan est commercialisée chez le chien (Zenalpha®) sous la forme d’une solution injectable par voie intramusculaire, indiquée pour la contention, la sédation et l’analgésie au cours d’interventions et d’examens non invasifs, modérément ou non douloureux, dont la durée ne dépasse pas 30 minutes(1). Son utilisation doit être raisonnée selon les besoins.

MÉCANISME D’ACTION DE L’ASSOCIATION MÉDÉTOMIDINE-VATINOXAN

La solution injectable Zenalpha® est deux fois moins concentrée en médétomidine que celles qui contiennent de la médétomidine seule, ce qui conduit à administrer un volume comparativement plus élevé (environ le double) (tableau).

La résorption du produit est plus rapide que celle de la médétomidine après une injection intramusculaire, grâce à l’absence de vasoconstriction périphérique, ce qui facilite son drainage sanguin périphérique et son élimination. Zenalpha® produit une sédation et une analgésie de plus courte durée qu’avec la médétomidine seule, car son élimination est plus rapide. Ainsi, l’administration d’atipamézole (antagoniste alpha2- adrénergique d’action centrale) n’est pas nécessaire pour suspendre l’action sédative de la médétomidine ; elle n’est d’ailleurs pas préconisée dans l’autorisation de mise sur le marché (AMM)(1).

Toutefois, une étude montre le bénéfice de l’usage de l’atipamézole sur la fonction circulatoire et la sortie de sédation chez les chiens recevant l’association médétomidine-vatinoxan par rapport à la médétomidine seule [7].

CONTRE-INDICATIONS ET PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

Les sédatifs analgésiques alpha2-agonistes sont contre-indiqués chez les animaux présentant une insuffisance cardiaque, une maladie respiratoire ou une insuffisance hépatique ou rénale, ainsi que chez ceux en état de choc ou très affaiblis.

Cependant, aucune étude n’a été conduite dans ces situations pathologiques pour évaluer l’intérêt de l’association avec le vatinoxan, qui devrait permettre de limiter les effets indésirables cardio-vasculaires.

Par ailleurs, l’AMM ne prévoit pas l’association de Zenalpha® avec les hypnotiques comme la kétamine, l’isoflurane ou le sévoflurane malgré des données de la littérature montrant le bénéfice apporté en termes de maintien de la fonction circulatoire [2, 4, 6, 8].

D’autre part, sur le plan de l’action analgésique, une étude montre que l’efficacité antinociceptive de l’association médétomidine-vatinoxan n’est pas inférieure à celle de la médétomidine seule [3].

Références

  • 1. Joerger FB, Wieser ML, Steblaj B et coll. Evaluation of cardiovascular effects of intramuscular medetomidine and a medetomidine-vatinoxan combination in Beagle dogs: a randomized blinded crossover laboratory study. Vet. Anaesth. Analg. 2023;50 (5):397-407.
  • 2. Hector RC, Rezende ML, Mama KR et coll. Combined effects of dexmedetomidine and vatinoxan infusions on minimum alveolar concentration and cardiopulmonary function in sevoflurane-anesthetized dogs. Vet. Anaesth. Analg. 2021;48 (3):314-323.
  • 3. Huuskonen V, Restitutti F, Honkavaara JM et coll. Investigation of the effects of vatinoxan on somatic and visceral antinociceptive efficacy of medetomidine in dogs. Am. J. Vet. Res. 2020;81 (4):299-308.
  • 4. Huuskonen V, Restitutti F, Raekallio M et coll. Cardiovascular effects of dobutamine, norepinephrine and phenylephrine in isoflurane-anaesthetized dogs administered dexmedetomidine-vatinoxan. Vet. Anaesth. Analg. 2022;49 (6):546-555.
  • 5. Niemann L, Kutter AP, Joerger FB et coll. The impact of vatinoxan on microcirculation after intramuscular co-administration with medetomidine in Beagle dogs: a blinded crossover study. Vet. Anaesth. Analg. 2022;49 (4):336-343.
  • 6. Salla KM, Turunen HA, Kallio-Kujala IJ et coll. Effects of vatinoxan in dogs premedicated with medetomidine and butorphanol followed by sevoflurane anaesthesia: a randomized clinical study. Vet. Anaesth. Analg. 2022;49 (6):563-571.
  • 7. Turunen HA, Raekallio MR, Honkavaara JM et coll. Cardiovascular and sedation reversal effects of intramuscular administration of atipamezole in dogs treated with medetomidine hydrochloride with or without the peripheral alpha2-adrenoceptor antagonist vatinoxan hydrochloride. Am. J. Vet. Res. 2019;80 (10):912-922.
  • 8. Turunen HA, Raekallio MR, Honkavaara JM et coll. Effects of intramuscular vatinoxan (MK-467), co-administered with medetomidine and butorphanol, on cardiopulmonary and anaesthetic effects of intravenous ketamine in dogs. Vet. Anaesth. Analg. 2020;47 (5):604-613.

Conflit d’intérêts : Aucun

CONCLUSION

L’association de la médétomidine et du vatinoxan limite les risques cardio-vasculaires d’hypertension artérielle périphérique avec bradycardie réflexe. Sa durée d’action est plus courte que celle de la médétomidine seule et son utilisation est réservée à la sédation pour des examens peu invasifs et peu douloureux.

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr