PANCYTOPÉNIE INDUITE PAR LE PHÉNOBARBITAL CHEZ UN CHIEN - Le Point Vétérinaire n° 435 du 01/11/2022
Le Point Vétérinaire n° 435 du 01/11/2022

HÉMATOLOGIE

Hématologie

Delphine Rivière*, Typhaine Lavabre**


*(CES hématologie et biochimie clinique animales,
DU cytologie hématologique)
**(dipECVCP, CES hématologie et biochimie clinique animales)
90 rue Nicolas Chédeville
34070 Montpellier

Les réactions idiosyncrasiques secondaires à l’administration de phénobarbital, indépendantes de la dose et de la durée du traitement, sont rares et imprévisibles.

Résumé

Un chien traité à l’aide de phénobarbital est présenté pour un abattement aigu et une hyperthermie qui ne répondent pas à un traitement symptomatique. Une numération formule sanguine met en évidence une pancytopénie, avec une neutropénie sévère. Les recherches infectieuses sont négatives. Une réaction idiosyncrasique au phénobarbital est suspectée et conduit à la réalisation d’un myélogramme. Le diagnostic est finalement confirmé par l’amélioration de l’état de l’animal à l’arrêt du phénobarbital.

Summary

PRESUMED PHENOBARBITAL RELATED PANCYTOPENIA IN A DOG

A dog treated with phenobarbital is presented for acute onset of lethargy and fever, not responding to a symptomatic treatment. CBC revealed a pancytopenia with severe neutropenia. Urine culture was negative, as were tick-born diseases tests (Snap 4Dx and PCR). An idiosyncratic reaction to phenobarbital was suspected ; bone marrow examination was consistent with the clinical hypothesis, which was later confirmed by the rapid improvement following phenobarbital discontinuation.

Key words

IDIOSYNCRATIC REACTION, BONE MARROW EXAMINATION, PHENOBARBITAL, PANCYTOPENIA
La suspicion clinique d’une réaction idiosyncrasique au phénobarbital repose essentiellement sur l’anamnèse. Les examens complémentaires (myélogramme, exclusion des autres causes possibles) et la réponse clinique à l’arrêt du traitement permettent de renforcer et de confirmer l’hypothèse diagnostique. PRÉSENTATION DU CAS 1. Commémoratifs et anamnèse Un bouledogue français mâle entier, âgé de 7 ans, est présenté en consultation d’urgence pour un status epilepticus, pris en charge par une constant rate infusion (CRI) de propofol, une intubation et une antibiothérapie (ampicilline) en raison du risque ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr