DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE LORS D’OTITE CHEZ LE CHIEN - Le Point Vétérinaire n° 435 du 01/11/2022
Le Point Vétérinaire n° 435 du 01/11/2022

FICHE DE SYNTHÈSE

Dossier

BONNE PRATIQUE DE L’EXAMEN DU CONDUIT AUDITIF EXTERNE LORS D’OTITE CHEZ LE CHIEN

Marion Mosca

→ L’évaluation du conduit auditif externe est essentielle dans la démarche diagnostique et la prise en charge des otites.

→ Cet examen nécessite une observation visuelle ainsi qu’une récolte du contenu du conduit.

→ Le prélèvement est évalué macroscopiquement puis microscopiquement lors d’un examen direct et cytologique.

→ Les informations recueillies sont ajoutées à celles obtenues via les examens otoscopique et d’imagerie éventuels afin d’établir le diagnostic définitif.

© Unité de dermatologie, VetAgro Sup

OPTIMISER L’EXAMEN OTOSCOPIQUE CHEZ LE CHIEN

Line-Alice Lecru

→ Les otites chez le chien sont un motif fréquent de consultation et une anamnèse détaillée permet d’en identifier les causes.

→ L’examen otoscopique est une étape incontournable pour établir un bilan lésionnel et suivre l’évolution de l’otite.

→ L’otoscopie permet également la réalisation de nettoyages et de prélèvements en vue d’autres examens complémentaires (bactériologie, histopathologie, etc.).

→ L’oto-endoscopie offre plusieurs avantages par rapport à l’otoscopie conventionnelle.

© Line-Alice Lecru

BILAN D’EXTENSION LORS D’OTITE EXTERNE CHRONIQUE CHEZ LE CHIEN

Pauline Panzuti et Robin Cavalerie

→ Le scanner est l’examen d’imagerie en coupe de choix en l’absence de signes cliniques neurologiques associés à l’otite.

→ L’imagerie par résonance magnétique est l’examen en coupe de choix en présence de signes neurologiques associés à l’otite.

→ En cas d’otite externe proliférative chronique ou d’otite externe suppurée chronique, une otite moyenne concomitante doit être suspectée.

→ Dans le contexte d’une otite chronique, l’apparition d’une paralysie faciale ou d’un syndrome de Claude Bernard-Horner doit faire suspecter une otite moyenne associée.

→ Lors d’otite chronique, l’apparition d’un syndrome vestibulaire doit conduire à suspecter une otite interne ou une extension intracrânienne otogène.

© Service d’imagerie du CHV Languedocia
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr