Le Point Vétérinaire n° 429 du 01/05/2022

GASTRO-ENTÉROLOGIE

Thérapeutique

Marc Gogny*, Yassine Mallem**


*Unité de pharmacologie
et toxicologie d’Oniris
101, route de Gachet
44300 Nantes

L’oméprazole est utile dans le traitement des érosions et des ulcères gastriques, y compris lorsqu’ils sont induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Cependant, il n’est pas systématiquement indiqué pour les prévenir.

Les inhibiteurs de la pompe à protons, dont le chef de file est l’oméprazole, sont des antisécrétoires gastriques qui limitent la sécrétion acide en bloquant l’effecteur final de la libération des protons dans la lumière de l’estomac (figure en ligne sur lepointveterinaire.fr). Leur efficacité est donc indépendante de la voie physiologique impliquée en amont. Chez l’humain, ils sont depuis longtemps associés au traitement au long cours par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Chez les carnivores domestiques, une conférence de consensus ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr