Le Point Vétérinaire n° 428 du 01/04/2022

CARDIOLOGIE

Cardiologie

François Serres

(DESV médecine interne, option cardiologie)
Oncovet
Avenue Paul Langevin
59650 Villeneuve d’Ascq

Un souffle systolique apexien gauche chez un chien de race de petite taille est quasiment pathognomonique de l’évolution d’une maladie valvulaire mitrale, mais l’intensité du souffle est peu corrélée à la gravité de cette affection. L’échocardiographie permet de préciser le diagnostic.

Un chien mâle croisé de type terrier, âgé de 9 ans et pesant 9 kg, est présenté pour l’exploration d’un souffle systolique mis en évidence deux ans auparavant. Un examen échocardiographique avait alors révélé une maladie valvulaire mitrale de stade Acvim B1, selon la classification de l’American College of Veterinary Internal Medicine, et aucun traitement n’avait été préconisé. Le souffle a récemment été entendu par le propriétaire lui-même, pourtant à distance de son chien. Suspectant une aggravation, celui-ci demande spontanément un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr