Le Point Vétérinaire n° 427 du 01/03/2022

CHIRURGIE

Chirurgie

Mélissa Pottier*, Kévin Minier**


*(dipl. ECVS) Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve d’Ascq
**(dipl. ECVS)

Les agrafeuses automatiques facilitent l’entérectomie dans de nombreux cas chez le chat et le chien, avec une courbe d’apprentissage plus rapide que la procédure manuelle.

Une chienne de type épagneul, âgée de 5 ans, est référée à la suite d’un épisode d’abattement suraigu. À son admission, elle présente une douleur abdominale associée à des signes de choc distributif (temps de remplissage capillaire augmenté, hypotension, hypothermie modérée). DIAGNOSTIC Un examen échographique de l’abdomen révèle une masse jéjunale d’environ 5 cm de diamètre associée à une adénomégalie mésentérique et à des signes de péritonite, notamment de l’ascite en quantité importante. L’analyse du liquide après sa ponction permet de le qualifier ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr