Le Point Vétérinaire n° 425 du 01/01/2022

La consultation comportementale en 10 étapes

Claire Diederich*, Caroline Gilbert**


*(dipl. ECAWBM science, ethics and law)
Département de médecine vétérinaire
(Urvi-Narilis)
Faculté des sciences de l’université de Namur
61, rue de Bruxelles
B-5000 Namur (Belgique)
**(dipl. ECAWBM science, ethics and law)
Service d’éthologie
ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort

La connaissance des facteurs favorisant la peur chez le chien, la compréhension des définitions des concepts de peur, de phobie et d’anxiété ainsi que la détection des comportements associés permettent au vétérinaire d’établir un diagnostic puis d’adapter le traitement de l’animal.

Les peurs, les phobies ou l’anxiété des chiens impactent leur qualité de vie, mais aussi celle de leurs propriétaires, et sont un motif fréquent de consultation chez le vétérinaire [44]. Dans certains cas, les comportements des chiens sont incompatibles avec une vie normale, et la famille humaine s’en trouve affectée (par exemple, lorsqu’il n’est pas possible de voyager avec son chien, de sortir dans la rue pour une promenade, de recevoir des amis à la maison, ou de s’absenter pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr