Le Point Vétérinaire n° 424 du 01/12/2021

CHIRURGIE

Chirurgie

Mélissa Pottier*, Kévin Minier**


*(dipl. ECVS)
Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve d’Ascq

Les tumeurs vaginales de la chienne, même volumineuses, sont souvent bénignes et hormonodépendantes. Aucun traitement ni suivi n’est nécessaire après une exérèse marginale par épisiotomie, associée à la stérilisation de l’animal.

Une chienne entière de type beagle, âgée de 8 ans, est référée après la découverte d’une volumineuse masse périnéale à l’origine d’un ténesme. Le toucher vaginal est rendu difficile par l’inconfort de l’animal. Le toucher rectal permet de palper une masse ventrale peu mobile, située dans la filière pelvienne. DIAGNOSTIC Un examen scanner abdominal et thoracique, réalisé après un sondage urinaire puis la création d’un pneumovagin, met en évidence une masse pelvienne mesurant 7 cm de diamètre, relativement homogène, qui fait protrusion dans ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr