Le Point Vétérinaire n° 423 du 01/11/2021

La consultation comportementale en 10 étapes

Emmanuelle Titeux*, Caroline Gilbert**


*(dipl. ECAWBM behavioural medicine)
Cabinet Akeovet
53, rue Lemercier
75017 Paris
Service d’éthologie
ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort
**(dipl. ECAWBM science, ethics and law)
ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort

La connaissance, grâce à l’éthologie, des comportements d’élimination (miction, défécation) et de marquage urinaire par les chats, et en particulier des caractéristiques et des déterminismes de ces comportements, permet de comprendre les motivations des animaux et ainsi de pouvoir proposer des solutions adaptées.

La malpropreté, qu’elle soit urinaire ou fécale, est l’un des troubles du comportement les plus rapportés chez le chat [1, 26, 28]. Pour le praticien, il est important d’aider le propriétaire à remédier à ce problème, le motif de consultation associé au “non-usage du bac à litière” étant le principal mobile d’abandon ou de retour au refuge après une adoption [31]. Ces éliminations urinaires et fécales en dehors de la litière sont définies comme des malpropretés, l’élimination d’urine pouvant prendre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr