Le Point Vétérinaire n° 423 du 01/11/2021

ORTHOPÉDIE

Dossier

Chloé Martin*, Mathieu Manassero**, Alexandre Fournet***


*Clinique vétérinaire des Ducs de
Bourgogne
Service de chirurgie
11 ter rue Paul Langevin
21300 Chenôve
**(DIU de cœliochirurgie, dipl. ECVS)
ENV d’Alfort Service de chirurgie, Chuva
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort
***(dipl. ECVS)
Centre hospitalier vétérinaire Massilia
Service de chirurgie
121, avenue de Saint-Julien
13012 Marseille

Le diagnostic définitif des affections de l’épaule est un véritable défien médecine vétérinaire, et doit faire l’objet d’une approche raisonnée et éclairée par le tableau clinique.

Résumé

ÉTAPES ESSENTIELLES

ÉTAPE 1 : Recueillir l’anamnèse et les commémoratifs

Le propriétaire est questionné sur le signalement et le niveau d’activité du chien, sur l’évolution de la boiterie et la réponse aux traitements mis en place.

ÉTAPE 2 : Réaliser un examen clinique

L’examen clinique général est complété d’un examen orthopédique (statique, dynamique) et d’un examen neurologique des deux membres antérieurs de façon systématique.

ÉTAPE 3 : Choisir ses examens complémentaires

Les éléments du bilan anamnestique et clinique conditionnent l’utilisation de la radiographie, de l’échographie, du scanner, de l’imagerie par résonance magnétique et/ou de l’arthroscopie.

Summary

APPROACH TO SHOULDER LAMENESS IN DOGS

ESSENTIAL STEPS

STEP 1: Compile the medical history

The owner is asked to describe the dog’s lameness and activity level, the evolution of the lameness and response to treatments.

STEP 2: Carry out a clinical examination

This includes a general clinical examination, as well as an orthopaedic (static, dynamic) and neurological examination of both forelimbs in a systematic manner.

STEP 3: Choose complementary examinations

The use of radiography, ultrasound, CT scan, MRI and arthroscopy is determined after consideration of the medical history and clinical assessment.

Key words

SHOULDER, LAMENESS, MAGNETIC RESONANCE IMAGING, ULTRASOUND, ARTHROSCOPY, CT SCAN, DOG
La boiterie du membre antérieur chez le chien est un motif récurrent de consultation. Sur les 30 % de consultations pour boiterie liées à l’atteinte d’un membre antérieur, près de 40 % sont associées à des lésions de l’épaule [11, 13]. Chez l’animal en croissance, les anomalies de développement sont prépondérantes (ostéochondrose, dysplasie), tandis que les lésions musculo-tendineuses sont souvent en cause chez le chien adulte, notamment sportif. L’objet de cet article est de guider le choix des examens complémentaires d’imagerie médicale ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr