Le Point Vétérinaire n° 423 du 01/11/2021

MÉDECINE INFECTIEUSE

Article de synthèse

Michel Pépin*, Ludovic Freyburger**


*VetAgro Sup
Campus vétérinaire de Lyon
1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-l’Étoile
michel.pepin@vetagro-sup.fr
**VetAgro Sup
Campus vétérinaire de Lyon
1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-l’Étoile
VetOne
50, rue de Paradis
75010 Paris

La parvovirose chez le chien et le chat reste d’actualité malgré une vaccination efficace. Les données récentes permettent un ajustement des protocoles afin d’améliorer la couverture vaccinale et de prévenir les échecs.

Résumé

Les parvovirus canins (CPV-2) et félins (FPV) sont des virus très résistants dans l’environnement et responsables de gastro-entérites hémorragiques associées à une leucopénie chez le chien et le chat. Ces parvovirus présentent une certaine variabilité, notamment chez le chien, et nécessitent un suivi de l’évolution des souches sur le terrain, pour garantir une bonne adéquation avec les souches vaccinales. La vaccination avec des vaccins réplicatifs induit une réponse immunitaire très efficace, ce qui a contribué à réduire considérablement l’incidence de la panleucopénie chez le chat et de la parvovirose chez le chien. Pour que cette vaccination soit efficace, il convient toutefois de rester vigilant en appliquant scrupuleusement le protocole de primovaccination préconisé par les recommandations internationales visant à prévenir l’interférence par les anticorps maternels.

Summary

UPDATE ON DOG AND CAT PARVOVIRUS

Canine parvovirus (CPV-2) and feline parvovirus (FPV) are viruses that are highly resistant in the environment and are responsible for haemorrhagic gastroenteritis associated with leukopenia in dogs and cats. These parvoviruses show some variability, particularly in dogs. Monitoring of strain evolution in the field is required to ensure a good match with vaccine strains. Vaccination with replicative vaccines induces a highly effective immune response, which has contributed to a significant reduction in the incidence of panleukopenia in cats and parvovirosis in dogs. However, care should be taken to follow the primary vaccination protocol recommended by international guidelines to prevent interference by maternal antibodies and to ensure that the vaccination is effective.

Key words

PARVOVIRUSES, PANLEUKOPENIA, CANINE PARVOVIRUS, FELINE PARVOVIRUS, DOG, CAT
La parvovirose du chat (également appelée panleucopénie féline ou typhus) et la parvovirose du chien figurent aujourd’hui parmi les maladies infectieuses les plus importantes et hautement contagieuses, notamment chez les jeunes animaux. Si le virus de la panleucopénie du chat est connu depuis son identification par le Pr J. Verge à l’ENV d’Alfort en 1928, le virus de la parvovirose canine a quant à lui émergé au début des années 1970, à partir d’un parvovirus proche du virus félin et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr