Le Point Vétérinaire n° 422 du 01/10/2021

ZOONOSE

Article original

Franck Biet

Inrae Val de Loire
UMR ISP 1282
37380 Nouzilly

La persistance de zones endémiques de tuberculose bovine pourrait être due aux caractéristiques de Mycobacterium bovis, une bactérie capable d’évoluer dans un système multihôtes et résistante dans l’environnement.

Résumé

Des réémergences sporadiques de la tuberculose bovine, principalement en Bourgogne et en Nouvelle-Aquitaine, compliquent l’éradication de cette zoonose, dont la France est indemne depuis 2001. Cet article fait le point sur les sources de contamination des bovins. Réservoir dans la faune sauvage, contamination de l’environnement dans lequel Mycobacterium bovis est capable de survivre ou transmission possible via des vecteurs de la microfaune tels que les amibes sont autant de facteurs susceptibles d’expliquer la situation endémique dans certaines zones.

Summary

SURVIVAL OF M. BOVIS IN THE ENVIRONMENT: AN ECOLOGICAL OBSTACLE TO THE CONTROL AND ERADICATION OF BOVINE TUBERCULOSIS

France has been officially free of bovine tuberculosis since 2001. However, sporadic outbreaks, mainly in Burgundy and Nouvelle-Aquitaine, are complicating the eradication of this zoonotic disease. This article reviews the sources of cattle contamination. Factors that may explain the endemic situation in certain areas include wildlife reservoirs, contamination of the environment in which Mycobacterium bovis can survive or possible transmission via microfauna vectors.

Key words

TUBERCULOSIS, RESERVOIR, WILDLIFE, ENVIRONMENT
La tuberculose bovine, dont l’agent étiologique principal est Mycobacterium bovis, est une maladie à l’interface entre l’animal et l’homme. La lutte contre cette zoonose fait l’objet d’une prophylaxie obligatoire depuis 1963. Les programmes d’éradication, mis en œuvre par les services vétérinaires de l’État, s’appuient sur la collaboration technique des vétérinaires sanitaires, des Groupements de défense sanitaire et des laboratoires vétérinaires d’analyses agréés. Grâce à ces mesures collectives appliquées pour détecter, éliminer les élevages infectés et protéger les élevages sains, la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr